Soigner l’anxiété ou ce sentiment d’insécurité douloureuse ou encore cette crainte d’un éventuel danger/ échec est un domaine de l’hypnose. En effet, l’anxiété est un sentiment dévastateur, il n’existe pas une vraie définition car sa manifestation varie d’une personne anxieuse à une autre. Tout ce qu’on sait c’est qu’il s’agit d’un état intérieur latent qui peut s’accompagner de sensations physiques telles que modification du pouls, pâleurs, sécheresse de la bouche, oppression thoracique, boule dans la gorge…

Quand l’anxiété devient un gène pour les actes de la vie quotidienne, cela veut dire que la personne n’arrive plus à se contrôler, et c’est là qu’il est nécessaire d’apporter une solution qu’est l’hypnose, un traitement doux et efficace.

L’approche hypnotique consiste à identifier la (les) cause (s) de l’anxiété chez le patient : Est-ce dû à un examen scolaire, un entretien d’embauche, une date d’accouchement qui approche… ? Le thérapeute doit également identifier le degré de souffrance qui provient de l’anticipation de la peur, l’image (scénario mentale ou fixation mentale) que le patient se fait pour anticiper l’échec dont il est le seul à pouvoir décrire à l’aide de mots ou de gestes comme se ronger les ongles, sucer le pouce jusqu’à se blesser ou se faire saigner.

Tout ceci fait, le thérapeute doit maintenant pouvoir rassurer le patient et l’entrainer vers la gestion de ses peurs, lui faire faire suggérer des images positives, lui enlever les manies. Au bout de quelques séances, le patient est « libéré », et avec l’auto hypnose, il doit pouvoir continuer sa thérapie.